Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A C CHANTONNAY

Club Athlétisme Chantonnay

Marathon de Nantes : Performance malgré les intempéries

  nicolas

Un an après mon dernier marathon au Mont Saint Michel c’est la ville de Nantes que j’ai choisi pour réaliser mon 4ème marathon. Cette année je me suis fixé comme objectif un chrono à 3h25 soit 5 minutes de moins que l’année dernière. Objectif raisonnable validé par notre coach Gaëtan. Avec Arnaud nous avons suivi avec assiduité le programme du coach. Nous avons réalisé ensemble de nombreuses sorties longues le dimanche matin sous un soleil presque toujours au rendez –vous. A tel point qu’on a eu peur d’avoir trop chaud le jour J…

Il est 9h00 je rejoins la place de la cathédrale sous une pluie battante et des rafales de vent. La nature est injuste, c’est frustrant.  Je me place tout à la fin du sas 3h15.  5 minutes avant le départ j’enlève mon vêtement de pluie éphémère, un sac poubelle, qui m’a conservé au sec. A 9h15 le coup de fusil est donné, comme la majorité des coureurs je suis trempé de la tête au pied. Derrière le fanion rouge à 3h15 les coureurs prennent rapidement leurs allures, en plus le départ est en pente du coup on ne piétine pas trop, enfin une bonne nouvelle. Le vent souffle assez fort par moment si bien que je décide de me réfugier derrière le peloton des 3h15. A chaque traversée de ponts c’est un vent de côte qui attends les coureurs. Les kilomètres défilent et je m’accroche à ce fanion rouge. 5ème, 10ème km, 15ème km j’appréhende le mur mais je me sens bien alors je continu à me cacher derrière cette barrière formée par le peloton des 3h15. 20ème km, 30ème km je tiens le rythme. Du 30 au 35ème je commence à souffrir pour suivre la cadence. A partir du  ravitaillement du 35ème km je laisse le fanion rouge s’éloigner, je n’ai plus de jus, plus de jambe. Je résiste et je m’efforce de ne pas m’arrêter. Je passe d’une vitesse moyenne de 13km/h ((jusqu’au 35ème km) à environ 12km/h. Les 2 derniers km sont longs. Au loin j’entends la voix du speaker, puis le tapis rouge et enfin l’arche de la délivrance. Je regarde mon chrono et il affiche un chrono à 3h19, je suis comblé. Ma première pensée va à ma femme pour mes absences pendant la préparation… puis au coach pour son super programme et Arnaud compagnon de préparation qui réalise  également une belle performance avec un chrono à 3h35 (20 minutes de moins que l’année dernière sur le même parcours)Bravo. Merci aussi à tous les rouge et blanc de l’ABV que j’ai croisé et qui pour certains m’ont entrainé dans leurs foulées. Maintenant je vais pouvoir me gaver de lapins et de cloches en chocolat. Prochain défi le marathon de Venise en octobre. J’avais prévu de faire 3h20, il va falloir revoir les objectifs, n’est ce pas coach ?

Nicolas

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bravo Coco !<br /> <br /> Le record des frères Douillard est battu !<br /> <br /> Très beau témoignage de cet exploit bien préparé et parfaitement bien accompli ! (malgré un descriptif légèrement appuyé sur d'exécrables conditions climatiques qui n'avaient rien à comparer à<br /> celles rencontrées par les courageux coureurs du diluvien Marathon de Vannes ce 20/10/13;)...)<br /> <br /> Blagues mises à part, tu peux être très fier de cette performance et je plains les lapins et poulette (bonjour Amélie) de Pâques qui ont croisés ton chemin ces jours ci...<br /> <br /> Encore bravo et vivement Venise pour ce nouveau RDV avec cette passionnante rencontre avec le MARATHON.<br /> <br /> Ton frère Jéjé.<br /> Dernière performance : 3h23min42s (20/10/2013 Vannes)<br /> Prochaine performance : 3h17min00s (26/10/2014 Venise)
Répondre
M
on te croivait pas capable de faire aussi bien!!!
Répondre